La pierre qui porte l’empreinte du chien de Hina, à Huahine est une pierre manamana, c’est à dire dotée d’un pouvoir.

Sous un manguier, en bordure de la route traversière de Huahine, une grosse pierre, appelée Avae Uri, dépassant un peu au dessus du sol porte l’empreinte d’une patte d’un chien immense. Ce chien serait Piihoro venu des Tuamotu pour chercher les poe (perles) qu’une femme aurait volé et serait venu se cacher à Huahine. Le chien la poursuivait. Il était si fatigué qu’il s’est reposé à cet endroit et aurait laissé son empreinte. Une autre version est celle de la légende de Hina qui reçu une perle de son fiancé Hiro.

Autrefois, ce lieu était sacré et restait toujours propre sans feuille ni herbe. Depuis peu, le mana (force sacrée) aurait disparu et la pierre de l’empreinte est peu à peu envahie par la brousse. A cette époque, seule la famille propriétaire de la terre pouvait photographier cette pierre.

La pierre Avae Uri n’aime pas les photos

En 1974 le neveu du pasteur de Maeva a voulu photographier sa femme debout derrière l‘empreinte. En développant le film, il s‘est trouvé que la femme possédait une moitié de tête de chien et l’autre moitié était la sienne. Quand il est rentré chez lui et s’est endormi, il a vu dans son sommeil un chien énorme, tacheté, bondir vers lui et lui donner l’ordre de brûler la photo de sa femme, sinon il allait lui arriver malheur. A son réveil, il raconte son rêve à sa tante qui lui recommande de faire ce que le chien voulait : brûler la photo. Il la brûle.

Sauf avec autorisation

Un groupe de la famille de la propriétaire, accompagné de Turo, part pour photographier la pierre de l’empreinte à leur tour. Une première photo minute donne une flamme montante, mais pas de caillou. Une deuxième donne encore du feu mais à fleur de terre.

Turo prend l’appareil, mais avant de prendre la photo, il fait le tahu tahu (demande à la pierre de le laisser faire ce qu’il veut, que la pierre doit prendre conscience qu’elle se trouve sur sa propriété et donc doit le laisser libre). Il ajoute quelques mots incompréhensibles pour les autres, puis prend la photo. Miracle, elle est réussie et très claire.

Peut-on dire que les pierres ont une âme ?


Commentaires

Source :

Photo Tahiti Heritage / Olivier Babin 2005
(NB : depuis la pierre s’est enfoncée dans le sol)