Les marae Fare Roi, Fare Tai, Vai-otaha et Rauhuru sont situés le long du lac Fauna Nui de Maeva, à Huahine, de part et d’autre du fameux Fare pote’e du village de Maeva. Ces marae Fare Roi ont été classés par l’arrêté n°865 a.p.a du 23/06/1952, n° 86.

Marae Fare Ro’i

Son nom, qui signifie « maison (du) lit », est aussi celui d’un célèbre marae de Mahina à Tahiti aujourd’hui disparu ; le lit en question pouvait être une métaphore signifiant un objet ou un lieu destiné à accueillir durablement une divinité, figure du (monde de la nuit). L’archéologue Emory le répertorie comme un marae tupuna (familial) de la chefferie (mata’eina’a) Fare Tou de Huahine. Ce site archéologique a été étudié par l’archéologue Mark Eddowes en 2000 et restauré par le service du patrimoine et de la Culture quelques années plus tard.

Marae Fare Tai

Le marae Fare tai est répertorié comme un marae tupuna (familial), et est rattaché également à la chefferie Fare Tou. Son nom signifie « Maison (de la) mer ».

Marae Vai-‘ōtaha

Comme le cas du marae Taputapuātea de ‘Ōpoa, dont plusieurs marae portaient le nom aux îles de la Société, Vai-‘ōtaha (source de la frégate) est un nom prestigieux de marae connu en dehors de Huahine, en référence au marae Vai-‘ōtaha de Bora Bora dont les chefs portaient une ceinture de plumes claires (maro tea). Emory ne le range pas dans une catégorie précise, et le rattache aussi à la chefferie Fare-Tou.

Marae Rauhuru

Le terme « rauhuru » désigne les feuilles de bananiers desséchées. K. Emory le répertorie comme un marae tupuna (familial), sans préciser sa chefferie de rattachement. Il note la présence de pétroglyphes (de pirogues) sur des dalles calcaires (coralliennes situées aux extrémités ouest de la face nord du ahu (partie élevée), et ailleurs, d’autres pétroglyphes, de tortues.

Commentaires

Source :

FARE POTE’E Maeva Huahine : http://www.farepotee-maevahuahine.com/
EDDOWES Mark, Ministère de la culture. Dossier archéologie 2001-2002, Huahine
Photo Heidi, Honu-Kap

2016-05-15T10:36:09+00:00 Categories: Huahine, Iles sous le vent, Maeva, Marae, Sites archéologiques|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1