Trois marae de chefs réunis en un seul est un phénomène rare.

Un survol en cerf-volant du coté du PK 19 à Paea permet de découvrir,  majestueux et colossal… le marae Maraetaata, un des plus grands marae toujours visibles à Tahiti. L’un des plus notables aussi, à l’histoire longue et prestigieuse, surtout à partir du XVIIIe siècle. Ce Marae avait trois chefs: Pouira o Tevahitua i Patea; Tetooha o Taura atua i Patea, et Punuaaitua.

L’ensemble comprend trois enceintes, signe d’une évolution architecturale se jouant au gré des alliances politiques de la région. Les pierres à bossage témoignent quant à elles de leur appartenance royale, tandis que les ossements humains retrouvés lors de précédentes fouilles indiquent que c’était un lieu cérémoniel et sacré de la plus haute importance, puisqu’on ne faisait de sacrifices humains que sur les marae royaux.

Mur d'enceinte du Marae Maraetaata à Paea. Photo Pierre Lesage

Mur d’enceinte du Marae Maraetaata à Paea.
Photo Pierre Lesage

Mur d'enceinte du Marae Maraetaata à Paea. Photo Pierre Lesage

Marae Maraetaata à Paea, vu d’un cerf-volant.
Photo Pierre Lesage

Les restaurations du Marae Maraetaata

Le marae Maraetaata a été inventorié pour la première fois en 1925 par l’archéologue Kenneth Emory. Il était en très mauvais état d’après ses témoignages, mais il discerna néanmoins les vestiges d’un ahu en pyramide à trois degrés (comme le marae Arahurahu). Il faudra attendre près de 50 ans pour que le site bénéficie en 1973 de fouilles et de travaux de restauration sous la direction du Pr. José Garanger. Il trouvera sous le ahu en pyramide des ahu de 2 périodes précédentes. Le premier ahu, une simple plateforme, le deuxième ahu, plateforme agrandie… Garanger choisira avec l’ancien propriétaire du marae de restaurer le ahu originel.

En 1980, Dominique Legoupil et Eric Conte restaurent à nouveau le marae, et mettent au jour un four avec des ossements de cochons… reliefs de repas cérémoniels et d’offrandes

Plusieurs travaux de restauration sont effectués par le Service de la Culture de 2004 à 2010. Depuis, le marae Maraetaata a retrouvé un peu de sa fierté et s’offre aux yeux du public qui veut s’imprégner de la force des ancêtres. Car dans ces pierres est contenu un peu du souvenir et de l’âme de notre histoire.

Commentaires

Source :

Raymond Teeriierooiterai Graffe (Hiro’a)
EMORY K. Stone remains in the Society Islands, Bernice P. Bishop Museum, Bulletin 116, Honolulu, Hawaï 1933. site p 67 – site 20.
GARANGER José 1975 Marae Ta’ata. Mission archéologique (rapport O.R.S.T.O.M., C.N.R.S. ) –
Photos Pierre Lesage www.kapstock.com


2017-09-12T07:19:47+00:00 Categories: Aou’a, Marae, Paea, Tahiti|Tags: |
3 Partages
Partagez3
Tweetez
Enregistrer
+1