La pirogue Teopiriahu avec à son bord les insignes royaux qui avaient été confisqués au roi de Maupiti accosta sur le gros rocher Tatuapuha devant le marae royal de Vaiahu à Maupiti.

Un roi dépouillé de ses insignes royaux

Il y a bien longtemps, le roi de la petite île de Maupiti, Rua i te po, avait brisé un tabou en épousant une femme qui n’était pas de sang royal. La population mécontente avait, en représailles, confisqué les insignes royaux et les avait expédié à l’abri à Opoa sur l’île voisine de Raiatea.

A la recherche des insignes royaux

Quelques années plus tard, la population, lassée d’être sans roi, veut rentrer en possession de ces insignes et envoie les géants de Maupiti les chercher à Raiatea, avec la pirogue Teopiriahu. Il y avait en tout sept géants et deux hommes.

Une fois dans l’île, les sept géants se dirigèrent vers Opoa et les deux hommes restèrent à Pufau. L’un des deux, Hataiau, fut interrogé par Tu, le roi de Raiatea qui lui demanda d’où il venait.
– « Je suis de Maupiti » répondit Hataiau.
– « Mais êtes-vous vraiment de Maupiti ? » demanda Tu, un peu étonné.
– « Oui ! » confirma Hataiau.
– « Alors, quel est le nom de votre marae ? » Demanda Tu.
– « C’est Vaiahu ! »

Le Marae Vaiahu était bien le marae royal de Maupiti. Le roi Tu réalisa alors que Hataiau était vraiment de sang royal. Il décida de l’aider à se procurer les insignes royaux pour qu’il les rapporte bien au marae royal de Vaiahu et surtout d’éviter que ces insignes soient attrapés par les géants qui voulaient les déposer sur d’autres marae de Maupiti.

Garde ton cap, n’écoute pas les géants

Tu lui dit alors « Cueille de l’ava maohi (kava, poivrier enivrant), et rapporte le à Maupiti. Quand vous arriverez à la passe, demande aux géants de s’arrêter dans l’un des îlots »

« S’ils acceptent, descendez tous à terre ; mâche la plante et mets-en dans des bols. Mais dans le tiens, fais un trou pour que le liquide puisse s’écouler. Puis mangez et buvez tous, et quand les géants commenceront à être ivres, dis-leur qu’il faut continuer la route. Tu mettras alors l’avant de la pirogue dans la direction de ton marae. Si un géant, ivre, te dit de mettre la pirogue en direction de Tehutu, tu lui diras que la pirogue est déjà dans cette direction. Si un autre géant crie de diriger la pirogue vers son marae, lui dire oui également ».

Bol de Kava. Photo Astrid Brander

Ava maohi, Kava (piper-methysticum)Photo Astrid Brander

Le roi Tu venait tout juste de finir de donner ses conseils lorsque les géants arrivèrent de Opoa avec les insignes royaux. Tous rentrèrent à Maupiti avec la pirogue Teopiriahu.

Direction le marae de Vaiahu

Arrivés à la passe, Hataiau demande que l’on s’arrête à un îlot, pour boire et manger un peu Les géants acceptèrent et l’on s’arrêta à un lieu appelé « Ofera ». Hataiau fit exactement ce que lui avait recommandé Tu. Ils mangèrent et burent et lorsque les géants commencent à être ivres, Hataiau demanda de reprendre la route. Les géants, tellement ivres qu’ils ne pouvaient plus s’asseoir, se couchèrent au fond de la pirogue. Hataiau, tenant fermement le gouvernail, mis le cap directement sur le marae Vaiahu.

Le géant de Vaiea demanda de diriger la pirogue vers le marae de Vaiea: Hataiau répondit «  oui ». Puis chaque géant demanda l’un après l’autre qu’on dirige la pirogue sur leur marae respectif. Hataiau calmement répondit « oui » à tous, mais il continua à conserver le cap vers le marae de Vaiahu.

Le vent étant bon, la pirogue fila bien et elle arriva vite près du rivage. Les tambours de Vaiahu résonnèrent pour annoncer leur arrivée. Les géants réveillés par le bruit, se rendirent alors compte de l’endroit où ils se trouvaient. Ils eurent honte et partirent sur leurs terres. Pendant ce temps, Hataiau déposa les insignes royaux sur le marae Vaiahu devant la population de Maupiti qui s’était rassemblée.

Le rocher Tatuapuha, sur lequel atterrit la pirogue Teopiriahu 

L’endroit où la pirogue Teopiriahu a accosté à Maupiti est un gros rocher, dans lequel elle a, par le choc, tracé une marque que l’on voit toujours aujourd’hui. Ce rocher s’appelle Tatuapuha et se trouve à quelques mètres du marae Vaiahu.

Commentaires

Source :

D’après l’histoire de la pierre Tatuapuha recueillie par André Ropiteau. Bulletin de la Société des Etudes Océaniennes n°45 de décembre 1932 p 113


2018-08-02T16:21:40+00:00Categories: Légendes îles sous le Vent, Maupiti|