A 310 kilomètres au nord ouest de Tahiti, Maupiti est l’île la plus authentique de l’archipel de la Société. Elle en est aussi l’une des plus éloignées ; son isolement naturel l’a sans aucun doute préservée des influences extérieures.

Géographie de l’île

L’île de Maupiti, habitée la plus au nord de l’archipel de la Société est aussi la plus ancienne (-4 millions d’années) et la plus petite des îles Sous-le-Vent. Sa superficie terrestre est de 11 km² contre 27 pour sa superficie lagunaire. Son accès maritime, uniquement possible par la passe d’Onoiau (« espadon qui nage »), fonction des forts courants sortants journaliers et de la houle du sud, est redouté des capitaines de cargo.

Histoire de Maupiti

Pendant longtemps l’île s’est appelée Maurua, nom que l’on retrouve sur la carte des îles établie par Tupaia. Dans les vieux textes de l’époque de l’ évangélisation, Maupiti s’appelait  « Vaitu » ou « Vai’atu ». Le changement de nom est dû à l’interdit du terme « rua » c’est à dire deux, qui était réservé aux ari’i (les rois). Ce n’est qu’en 1970 qu’on l’appela l’île Maupiti.

L’île de Maupiti fut soumise à l’autorité de sa voisine (distante, d’une quarantaine de kilomètres) au début du XIXème siècle lorsque Mai (grand chef de Bora Bora) étendit sa souveraineté sur Maupiti.

L’île fut également le bastion du rejet du protestantisme, refusant le code de Tamatoa (roi de Raiatea) en 1820 et devenant même le principal mouvement d’opposition aux missionnaires, la Mamaia (1827 à 1832). Puis en 1877, Maupiti entre de nouveau en conflit avec l’île voisine de Bora Bora (litige fonciers sur l’atoll de Scilly) et la même année, elle demande à être sous le statut du Protectorat français.

Neuf années plus tard, la France annexe l’archipel de la Société mais le code religieux régit toujours l’île jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Maupiti est aujourd’hui une commune française.

Une île visitée par les navigateurs européens

  • Le 06 juin 1722, le navigateur  hollandais Jacob Roggeveen aperçoit, sur sa route vers l’ouest, deux îles montagneuses dont la première est beaucoup plus haute que l’autre. Sans le savoir, il venait de découvrir Maupiti et Bora-Bora, il pensait à des îles de l’ archipel des Tonga.
  • Le 30 juillet 1769, le capitaine anglais James Cook passe près de l’île connu de Tupaia qui était avec lui. Il enregistra alors les indications géographiques pour pouvoir retrouver l’île.
  • Le 11 janvier 1775, le capitaine espagnol Domingo de Boenechea qui commande l’Aguila vit Maurua qu’il baptisa San Antonio.
  • Le 9 juin 1823, le navire La Coquille avec pour passagers le Missionnaire Osmond et cinq citoyens britanniques qui rentraient chez eux, s’arrête pour six jours à Maupiti.

Une île riche en vestiges archéologiques

Parmi les vestiges de la civilisation ancienne, on peut découvrir :

Commentaires

2016-12-07T22:42:22+00:00 Categories: Ile, Iles sous le vent, Maupiti|
758 Partages
Partagez757
Tweetez1
Enregistrer
+1