Au pied de la montagne ‘Otemanu, à l’ombre des mape et des tortues pétrifiées s’écoule la source Te vaipani, située sur la terre Te-pua-matari’i, où se baignaient jadis les reines. Cette source symboliserait l’arrivée des Pléiades, la ponte des tortues et l’éclosion de la fleur du pua, l’entrée dans le cycle d’abondance et annonçait aussi la nouvelle année, Te-Mata-hiti.

Dans le ciel, les Pléiades ou Matari’i sont représentées par sept étoiles, symbolisées dans certaines îles par une tortue femelle. La tortue mâle était généralement représentée par la constellation d’Orion.

L’arrivée des Pléiades ou Matari’i correspondait sur terre au début de la saison de ponte des tortues et marquait une période d’abondance. Autrefois, pour en assurer la persistance et renforcer le lien entre Ies hommes, la terre et les cieux, des rituels de fertilité étaient perpétrés lors de grandes cérémonies rythmées de prières, d’incantations et d’offrandes. Dans le calendrier lunaire, la floraison du pua indiquait également l’arrivée de l’abondance, et durant le mois de novembre, appelé Te-Tai, les couronnes ordinaires faisaient place aux couronnes de Pua (Fagraea berteroana), une fleur blanc-jaunâtre particulièrement odorante.

Commentaires

Source :

PGA Bora Bora 1995
Service de la Culture et du Patrimoine.


2016-10-20T08:09:11+00:00 Categories: Bora Bora, Iles sous le vent, Sources|
2 Partages
Partagez2
Tweetez
Enregistrer
+1