Le paquebot « Le France” trop gros pour rentrer dans le port de Papeete, mouilla dans la baie de Vairao, le 8 février 1972 lors de son premier tour du monde. De gros cubes de béton ont alors été installés comme bitte d’amarrage pour retenir le paquebot. D’horribles cubes gris qui enlaidissaient le paysage de la baie depuis une quarantaine d’années. Mais heureusement, le graffeur tahitien HTJ passa par là en mai 2015 et en quelques coups de bombes à peinture et trois mouvements, apporta une petite touche insolite à ce cube avec ce tiki d’amarrage.

HTJ a confié avoir choisi cet endroit pour son caractère “particulier”, dans un élan “d’improvisation rigolote”. Ce jour-là, il était accompagné de Seth, graffeur international, qui aurait entamé sur le versant opposé le dessin d’une petite fille allongée, un peu comme celle de son dessin fenêtre sur lagon de Mataiea, avant de se couper en tombant et d’effacer son œuvre en cours.

Les deux artistes avaient récemment travaillé en collaboration à la réalisation de la fresque la tahitienne au pareo rouge  réalisée lors du Festival de Street Art de Tahiti Ono’U 2015. Plus récemment HTJ a réalisé la fresque sur la façade de l’immeuble du ia mana te nunaa à Papeete.

Commentaires

Source :

HTJ design : http://www.htjdesigns.com/
Photo : Nathan Yuan Photography


2017-10-21T11:35:34+00:00Categories: Street Art, Tahiti, Taiarapu-ouest|Tags: |