Sur la plupart des cartes postales et photos de Moorea, figure en bonne place le Moua roa, cet imposant piton qui s’élève à 830 m au dessus de la mer.

Située à 17 kilomètres au nord-ouest de Tahiti, Moorea en est séparée par un profond chenal dépassant par endroit les 1 500 mètres, appelé mer de Marama, nom se rattachant à celui de la grande famille régnante de Aimeo (Moorea). Marama signifie « lune », d’où l’appellation usitée autrefois de « mer des lunes ».

Un volcan effondré

De forme triangulaire, « l’île sœur » de Tahiti, représente le sommet d’un volcan, le volcan de Tohiea, dont la pointe d’activité se situerait entre 1,72 et 1,51 Millions d’années. Ce volcan qui s’élevait à plus de 3 300 mètres d’altitude, s’est effondré en s’ouvrant au nord sur la mer. Toute la partie nord de l’ancien plancher de la caldeira est désormais sous l’eau dans les baies de Cook et d’Opunohu. Le Mont Rotui (900 m) qui se trouve entre ces deux baies a été en partie épargné car il est formé de filons rocheux très résistants.

Huit montagnes

De forme triangulaire, « l’île sœur » de Tahiti, représente le sommet d’un volcan, le volcan de Tohiea, dont la pointe d’activité se situerait entre 1,72 et 1,51 Millions d’années. Ce volcan qui s’élevait à plus de 3 300 mètres d’altitude, s’est effondré en s’ouvrant au nord sur la mer. Toute la partie nord de l’ancien plancher de la caldeira est désormais sous l’eau dans les baies de Cook et d’Opunohu. Le Mont Rotui (900 m) qui se trouve entre ces deux baies a été en partie épargné car il est formé de filons rocheux très résistants.

Moorea compte huit montagnes, en partant du point culminant de l’île : le mont Tohi’e’a (1207 m), le mont Mou’a roa (880 m), Mou’a puta (830 m), le mont Tearai (770 m), le mont Tautuapae (769 m), le Mont Fairurani (741 m) et le mont Matotea (714 m)

Les significations données par Teuira Henry dans « Tahiti aux temps anciens » sont :

  • « bête chaude » pour Tohi’e’a,
  • « longue montagne » pour Mou’a aroa surnommée aussi « la cathédrale » par les américains et « Bali Hai » dans le film américain South Pacific.
  • « roche percée » pour Mou’a puta, qui a la curieuse particularité de présenter un large trou en son milieu. La légende raconte que c’est Pai qui, avec sa lance, a percé cette montagne. Elle est également appelée « dent de requin » par les marins et « l’épissoire » par l’écrivain Herman Melville.

Le mont Rōtui (899 m), signifie « envoi d’esprit ». Cette appellation se réfère à l’ancienne croyance selon laquelle les esprits des morts accomplissaient, avant de se rendre au paradis ou aux ténèbres de Raiatea, un périple qui les amenait au Rotui avant d’atteindre le pic Temehani dans cette dernière île. Ainsi, le géant blond Tafai, à la recherche de l’esprit de sa femme morte, gravit-il sans succès le Rotui dans l’espoir de le disputer aux dieux.

Commentaires

2017-01-08T09:08:43+00:00 Categories: Iles sous le vent, Moorea, Sommet|
Partagez
Tweetez
Épinglez
+1
Email