Le village de Tautira appelé dans l’ancien temps, Fatutira (maître des mâts) est situé sur la cote Est de la presqu’île (Tahiti Iti), à 18 km de Taravao et à 80 km de Papeete. C’est à Tautira que l’on construisit le premier marae des îles du Vent, dédié à Oro, le marae Taputapuatea.

Jusqu’en 1760, Tautira se trouva sous la souveraineté des Teva de Papara. Cette année-là, la victoire de Vehiatua 1er (chef de Tautira) sur Amo, permit à l’ensemble de la presqu’île d’obtenir son indépendance.

Tautira vit passer plusieurs navigateurs explorateurs, comme le français Bougainville (1768), les anglais Wallis (1767) et Cook (1769) et l’espagnol Domingo de Bonechea (1772)

On retient également le premier essai d’évangélisation de Tahiti, par les pères catholiques espagnols Clota et Gonzales, qui échoua, mais qui est comméré par une croix en bois plantée au centre du village.

Les pirogues de Maire Nui

Les piroguiers de Maire-Nui de Tautira ont dominé pendant trente ans la course de pirogues à Tahiti. Les hommes, ainsi que les femmes remportaient pratiquement toutes les victoires dans toutes les catégories. En 1975, lors de la première participation tahitienne à la course de Moloka’i, à Hawai’i, Maire nui obtient la seconde place au classement général et la première de la catégorie «fiber glass». L’année suivante, ils accèdent à la première place de la prestigieuse catégorie Koa, pirogue taillée dans un seul tronc d’arbre de Koa. Ils resteront invaincus pendant deux ans.

En 1977, c’est la victoire en Californie sur un parcours de 120 kilomètres. Victoires historiques de ceux que les jeunes Hawaïens, super entraînés, avaient surnommés les « old men » parce que la moyenne d’âge de l’équipe était de plus de 40 ans. Les rameurs de Maire nui portaient fièrement les couleurs verte et blanche de leur formation avec leurs päreu (pareo) noués autour des reins, la couronne de maire (fougère) parsemée de tiare Tahiti (fleur endémique) et à la main la traditionnelle rame tahitienne, la puissante hoe ‘äfaro, blanche, barrée d’un trait horizontal vert.

Au travers de Maire nui, c’est toute une population qui donnait à la course de pirogues une dimension communautaire, religieuse et culturelle. Maire nui était le symbole de l’effort collectif auquel tous les membres de la communauté de Tautira étaient associés.

Commentaires

Source :

Photo 1 : Ancienne carte de Tautira (coll. Bambridge)
Photos anciennes : Collections Tahiti Heritage et Vahineitaria.