Autrefois, les rois de l’île d’Aimeho (Moorea) passaient leur temps à se combattre pour conquérir de nouveaux domaines. La plus grande des batailles eu lieu entre le roi Temaramanui de Faarua et le héros Parau de Haaroa. Elle se déroula à Opunohu. Parau sortit victorieux et emporta la jolie fille du roi Temaramanui, Vahineura, qu’il ramena chez lui, à Vaiare.

Parau, le futur époux

Parau était un guerrier féroce et un mangeur d’hommes. Vahineura s’habitua petit à petit à son comportement et tomba amoureuse. Au bout de quelques temps, ils se répartirent les tâches pour combattre les ennemis :

  • Ceux qui viendraient par les forêts seraient tués par Parau.
  • Ceux qui viendraient par la mer, les guerriers de Tahiti ou d’autres îles, seraient conduits vers la forêt par Vahineura, où son mari les attendrait pour les tuer.

Tout se passa exactement comme prévu. Vahineura séduisait les guerriers qui rentraient par la passe de Rahoneoneo. Elle les emmenait dans la forêt, couchait avec eux, et lorsqu’ils étaient bien affaiblis, Parau arrivait pour les tuer. La mauvaise réputation de Vahineura grandit, car tout le monde pensait que c’était elle qui tuait les hommes qui passaient par Vaiare.

Le héros géant Honoura

Le géant et héros légendaire de Tautira, Honoura, entendit parler de cette sombre histoire et décida de se rendre à Aimeho (Moorea). Il porta ses armes sur le marae, pour que les dieux l’aident dans ses desseins et dès le lendemain matin, il prit sa lance, la mit dans sa pirogue et rama vers Aimeho.

Dans la passe, Honoura aperçut la belle Vahineura qui se promenait tranquillement sur la plage. Comme elle n’avait rien dans les mains, Honoura se demanda : « Est-ce bien cette femme dont la cruauté est si célèbre, et quelles sont ses armes ?

Lorsqu’il débarqua sur la plage, Vahineura s’approcha. Honoura saisit aussitôt sa lance, mais Vahineura n’émit aucun signe de peur. Ils se tenaient l’un devant l’autre, s’admirant mutuellement. Ils étaient beaux tous les deux et un sentiment d’amour naquit en eux. Vahineura conduisit Honoura à l’endroit elle avait l’habitude d’emmener tous les guerriers, pour que son mari les tue.

Dans ce lieu, il y avait une grande pierre bien lisse, l’ofai Tahinu, avec un trou au milieu, qui servait à de Vahineura de réserve d’eau pour se laver.

Ofai Tahinu, Ofai Vainana, Moorea © Tahiti Heritage

La pierre plate, Ofai Tahinu, Ofai Vainana

Vahineura fit ce qu’elle faisait habituellement avec les guerriers pour les affaiblir, mais cette fois elle ne prévint pas son mari qu’il y avait un ennemi, parce qu’elle était séduite par Honoura.

Honoura lui demanda : « As-tu un mari ? » Elle répondit que non. Il lui dit : « Je vais rentrer chez moi, mais je reviendrai et je t’apporterai un cadeau. »

Le retour tant attendu de Honoura

Honoura rentra à Tautira pendant que Vahineura resta seule avec le doux souvenir de leur rencontre. Elle n’oubliait pas qu’elle était promise à Parau, et que le jour de ses noces approchait. En attendant, Vahineura marchait le long de la plage, guettant en vint le retour de la pirogue d’Honoura. Mais ne voyant rien venir, elle perdait espoir et pensait qu’Honoura ne reviendrait plus.

Pourtant Honoura préparait son retour. Ce qui retardait son départ, c’était de creuser une pirogue assez robuste pour porter le cadeau qu’il avait préparé pour sa bien-aimée, un tambour en pierre. Une fois prêt, il se dirigea vers Aimeho, mais arrivé à la passe, il ne vit personne. Il pensa alors que Vahineura l’attendait à l’endroit où ils s’étaient aimés. Arrivé à terre, il posa son tambour, près de la pierre lisse, et entendit un grand tapage de tambours côté montagne. Il s’y dirigea et, arrivant sur place, il vît une cérémonie de mariage, avec autre homme qui épousait Vahineura.

Le tambour résonna jusqu’à Opunohu

Il eut une grande douleur en pensant que Vahineura ne l’avait pas aimé autant que lui l’aimait. Il revint là où il avait laissé le tambour, cueillit des feuilles de auti, en fit une brassée avec laquelle il frappa l’orifice du trou du tambour. Le tambour résonna d’un grand bruit et le son se propagea jusqu’à Opunohu, où se déroulait le mariage. Le bruit des tambours de la noce fut couvert par le son du tambour d’Honoura.

Vahineura sut que son amour Honoura était de retour. Elle courut pour le rattraper, mais lorsqu’elle arriva à la plage, elle vit la pirogue de Honoura qui s’éloignait. Elle courut par-dessus la colline et arriva à la pointe de Paetou. Là, elle se tint debout sur un petit rocher et regarda de tous ses yeux son bien-aimé. Mais il était déjà loin, on ne pouvait plus le rattraper. Ses larmes coulèrent, tombèrent goutte à goutte sur la roche où elle se tenait debout. Les gouttes continuèrent à tomber sur ce rocher que l’on a appelé Vainana.

Le nom du tambour de pierre, ofai pahu, est devenu  » le tambour sacré d’Honoura , O Pahunui a Honoura« .


Commentaires

Source :

Ass. Te Ati Matahiapo Nui Aimeho Nei, Moorea d’autrefois. Ed. Le Motu 2006 p 37
Photos Tahiti Heritage 2000 :
1 Le tambour de pierre sacré d’Honoura, ofai pahu o Pahunui a Honoura.
2. La pierre plate, ofai Tahinu, ofai Vainana

2018-03-22T14:00:57+00:00Categories: Légendes des îles du Vent, Moorea, Teavaro|Tags: |