Chargement…

Grandes migratrices, les baleines à bosse effectuent de longs déplacements entre l’Antarctique et les zones tropicales. De juillet à fin octobre, elles arrivent en Polynésie et occupent progressivement le pourtour des îles et atolls des archipels de la Société, des Australes, des Tuamotu et des Gambier. Les eaux de Polynésie en hiver austral (21°C–27°C) fournissent aux baleineaux nouveau-nés les conditions optimales pour les premières semaines de leur vie aquatique.

Un sanctuaire
La Polynésie est l’un des plus grands sanctuaires au monde pour les cétacés depuis 2002, avec une surface océanique de 5 millions de kilomètres carrés et 21 espèces de baleines et de dauphins, ce qui caractérise une diversité biologique élevée. Le harcèlement, la capture et la chasse y sont strictement interdits et l’approche très réglementée.

Les noms traditionnels
Les noms traditionnels donnés aux baleines sont Tohora à Tahiti, To’ora aux Australes, Paraoa aux Tuamotu, Pa’aoa aux Marquises et Mago Puitai aux Gambier.

Plusieurs histoires et légendes polynésiennes parlent de la baleine :