Les tupapa’u, fantômes ou apparitions de défunts malintentionnés, ont la vie dure en Polynésie française malgré les religions chrétiennes.

Aux Australes, dans l’île de Rimatara, Tina était décédée depuis janvier, mais sa voisine estimait que ses pouvoirs maléfiques redoutés de son vivant, n’avaient pas perdu de leur virulence après sa mort. Son fils et sa jeune sœur n’étaient-ils pas gravement malades à cause de ces mauvais sorts ?

Alors, dans la nuit du 11 mai, elle se rend au cimetière de Mutuaura en compagnie de son frère. Armés de pelles, ils saccagent la tombe, déterrent le cercueil et le transportent dans une cocoteraie.

Contrairement au rituel anti-vampire classique, ils ne transpercent pas le cadavre à coups de barre à mine, mais ils font sauter le couvercle du cercueil, arrosent d’essence le corps à moitié décomposé et y mettent le feu. Ils attendent patiemment jusqu’à la destruction totale.

C’est pourquoi la gendarmerie, alertée par la mère de la défunte, ne retrouve que des cendres, une clé, deux bagues et deux broches.

Commentaires

Source :

Philippe Mazzelier


2018-04-24T17:39:06+00:00Categories: Australes, rimatara, Tupapa'u - Revenant|
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1