Le célèbre marin et aventurier Éric de Bisschop a été inhumé dans le petit cimetière « Nepo » de Moerai, dans cette île qu’il affectionnait tout particulièrement. Une stèle érigée sur le mur du cimetière, en 2007, retrace la vie de ce grand navigateur.

Tahiti Nui, un radeau en bambou

Né le 21 octobre 1891 à Airesur- la-Lys en France, Eric De Bisschop fut le premier constructeur d’un catamaran moderne, le Kaimiloa, avec lequel il effectua en 1936 un périple remarquable par l’Ouest, de Honolulu à Cannes. En 1939, il réalisa le premier trimaran Kaimiloa Wakea. Entre 1953 et 1956, Eric De Bisschop débarque à Rurutu pour établir le cadastre de l’île.

Le 8 Novembre 1956, il quitte la plage de Paofai à Papeete sur le Tahiti Nui, un radeau en bambou qu’il a conçu. A son bord, se trouvent également Francis Cowan, Michel et Alain Brun et un jeune chilien Juanito Bugaño. Eric De Bisschop était opposé à la théorie du norvégien Thor Heyerdahl qui, sur son radeau Kon Tiki, avait relié le Pérou à l’atoll de Raroia au Tuamotu en 1947, afin de prouver, selon lui, que la Polynésie avait été peuplée par les marins pré-incas. Pour Eric De Bisschop, c’était les polynésiens qui étaient allés sur les côtes sud-américaines et en étaient revenus, rapportant en particulier avec eux un tubercule originaire du Pérou, le umara (patate douce).

En effectuant un gigantesque aller et retour entre Tahiti et l’Amérique du sud sur son radeau tahiti Nui, Eric De Bisschop souhaitait démontrer le bien fondé de sa théorie. C’est au cours du naufrage du Tahiti Nui III qu’il trouva la mort le 30 août 1958, aux îles Cook, sur le chemin du retour en Polynésie.

Commentaires

Source :

BISSCHOP, Eric de, « Cap à l’Est, Première expédition du TAHITI-NUI », Plon, 1958.
DANIELSON, Bengt, « Le dernier rendez-vous d’Eric de BISSCHOP », Julliard, 1962
BRUN, Michel, « Le destin tragique du TAHITI-NUI », Flammarion, 1959
PELISSIER, Jean, « Les compagnons du TAHITI-NUI », Marabout Junior, 1959
PELISSIER, Jean, « 5 hommes sur un radeau . Expédition TAHITI-NUI II et III »


2017-03-10T10:09:32+00:00Categories: Australes, Moerai, Rurutu, Sites historiques, Tombe|
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1